01 octobre 2008

Treize Imagé n°2

Photo extraite du film Boulevard de la mort (Death proof) Dodge Charger RT et Dodge Challenger RTEcrire un texte autour de cette image, une histoire imaginaire l'incipit suivant composé de treize mots : " Une nuit noire était tombée sur la petite ville, le bar allait fermer..." A votre imagination pour nous ravir de vos textes. Cliquez ici pour nous les envoyer, en indiquant votre pseudo et l'adresse de votre site éventuel. Les textes seront affichés ici par ordre d'arrivée. Nous les attendons avec impatience... [Lire la suite]
Posté par Christine_ à 19:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 septembre 2008

Les doigts d’argent (Sic)

Edouard aux doigts d’argent, c’est mon coiffeur. Ne le cherchez pas à midi à quatorze heure, vous ne le trouverez pas. Pourtant, c’est un doux travailleur. C’est un homme raffiné jusqu’au bout des ongles. Rien n’est laissé au hasard, à part peut-être, son big bazar caché au fond des tiroirs. Il met les cheveux en quatre, même les plus tenaces, les ébouriffés, les ondulés, les frisés.Ah ! Il en défrise plus d’un, même les plus chauves, sans être chauvin. A la vitesse mécanique, presque en tout automatique, il ratiboise, coupe dans le... [Lire la suite]
Posté par Christine_ à 19:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 septembre 2008

Pas de temps pour les regrets (Maureen M. Quinn)

« Je t’avais pourtant prévenu, la vie ne fait pas que des cadeaux. » En arriver à lui dire une chose pareille, c’était comme lui jeter du sable dans les yeux. Mais je ne regrette pas. J’aurai dû agir ainsi dès le premier jour. Dès la naissance. Partir. Je n’ai jamais pu pardonner cette innocence, qui m’obligeait à tenir cette place où tout me semblait écoeurant, où il fallait être là pour çà, comme une fatalité… Ce mur préfabriqué. Que je parte, vivante ou morte, finalement, pour eux cela... [Lire la suite]
Posté par Christine_ à 19:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 septembre 2008

Impuissance (ppm00)

L'érection d'architectures, la création de merveilles, l'ubris du pouvoir sont des compulsions bien connues du petit félin qui a manqué de l'art de materner. Et si Vénus n'est pas conquise par ces miracles, le charme des lignes de poudre transmute l'homme en Apollon. La beauté de la femme est avant tout l'étui de la vie, ne l'oublions pas. ppm00 La consigne ICI
Posté par Christine_ à 20:53 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
27 septembre 2008

L'idéale...Version light (Roman KENDAR)

Le charme, ce félin de toute beauté, poudre l’art de merveilles dans l’architecture des lignes d’une femme à un homme. L’archi-texture d’une Vénus est l’étui même d’un Apollon. Roman KENDAR, le 27.09.2008 La consigne ICI
Posté par Christine_ à 17:26 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
24 septembre 2008

Allez....

Tout ça ne doit pas nous faire oublier la dernière consigne... Vous aimez écrire et nous adorons vous lire... Alors n'hésitez pas une seconde et envoyez nous vos textes en vous référant à la consigne d'écriture ci-dessous. La consigne ICI
Posté par Christine_ à 22:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 septembre 2008

Muscle ton charme ! (Alainx)

Elle avait le charme d'Apollon, ce qui est rare pour une Vénus. Il arrive que les lignes de la femme s'échappent de leur étui naturel au bénéfice d'une architecture bodybuildée. Que ne ferait-on pas pour accéder à une beauté hors du commun... Ce sont là les merveilles d'un travail acharné. L'être humain, je veux dire l'homme en son essence, sait se montrer félin dans l'art de la poudre aux yeux. Alainx La consigne ICI
Posté par Christine_ à 18:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 septembre 2008

Pas de marbre (Claudie)

Je me demande ce que cet homme me trouve.  Il me  tourne autour, recule d’un pas, se rapproche, s’éloigne encore. Pourtant, je n’ai  rien d’une Vénus, moi  hideuse sculpture aux lignes informes, sans charme aucun. Je garde la tête froide, ne bouge pas, je suis  heureuse d’être enfin admirée. Je suis restée si longtemps enfermée dans ce sous sol infâme, vieillissant, sans qu’aucun regard ne vienne se poser pour me rappeler que je suis  une femme. Ma poitrine... [Lire la suite]
Posté par Christine_ à 19:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 septembre 2008

L'œuf de Newton (Ginette Fanfiole)

Photo et chat de Ginette Fanfiole La pomme était tombée sous le charme. Une pomme sous un charme ? D’où venait-t-elle ? Il leva la tête pour percer la clé du mystère, écarquillant les yeux, prunelles arrondies sous le coup de l’étonnement. Ce n’était pas la première fois qu’il était témoin d’évènements étranges. La veille encore, merveille des merveilles, il avait vu un œuf suivre le chemin rigoureusement inverse, en ligne droite, de bas en haut, pour retrouver l’architecture protectrice du nid duquel il était tombé. Un œuf étrange... [Lire la suite]
Posté par Christine_ à 22:48 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 septembre 2008

L'idéale...(A propos de) (Cribas)

Homme félin. C’est ainsi que je me retrouvais décrit entre ses lignes lorsque je parcourais ses merveilles d’architectures littéraires. Je relisais ses lettres d’amantes, ce genre de feuillets parfumés que seule une femme amourachée sait embaumer de sa propre différence. Des centaines de fois j’y étais la poudre de l’art, et des centaines de fois j’y respirais encore, sa beauté si bien encrée. Pour le charme, je conservais nos correspondances dans leurs étuis, gentiment déposées dans le coffret à talons aiguilles qu’elle avait... [Lire la suite]
Posté par Christine_ à 00:34 - - Commentaires [13] - Permalien [#]