cosmosDans le dédale du cosmos, le syndrome de la politique ne m’atteint plus.

Emphase de la rhétorique, analyse du gallicisme, faut-il que je parle par ellipse ou que je tente d’être synchrone avec l’apostrophe de  tous ces saints qui continuent à m’envoyer pléthore de leurs messages ? 

Certains en caractère gras soulignent ma pauvreté face à la richesse des mots

Enseignement, début, fin, encore, toujours....

Claudie

La consigne ==> ICI