femme_nue_drapA son réveil, tout semblait si différent. Elle avait l’impression de s’être fait baiser en profondeur par ce mec libidineux qui se trouvait à côté d’elle, sous les mêmes draps, dans le même lit.   Elle avait une terrible envie de se gratter la peau, là en bas, sous le triangle tant convoité par les hommes. Ses lèvres étaient sèches. Elle se lève telle une nymphe s’enroulant dans son drap de satin et laissant le corps à nu de cet olibrius dont elle ne se rappelait même plus le prénom.  Dans la cuisine, elle se sert un verre d’eau et caresse sa chatte au passage lorsqu’elle entend une voix venant de la chambre :

- Hummm encore une petite sucette ?

- Des clous ! T’as profité hier soir,  maintenant t’as plus qu’à te faire un solo…

- Ben qu’est-ce qui t’arrives ma beauté ?

- Il m’arrive que j’étais trop bourrée hier pour m’apercevoir que tu as le sexe appeal de mister Pan, tu connais, celui qui sent le bouc ? Et je ne m'appelle pas Séléné pour me laisser séduire même si tu m'offres un steack de boeuf blanc  !

- hé ! Tu ne disais pas ça cette nuit, t’as pris ton pied non ?

- Si tu ne quittes pas immédiatement ma piaule c’est dans ton cul que tu vas le prendre mon pied !

Le zigoto, conscient d’avoir un peu abusé de la situation la nuit précédente se rhabilla et ripa les galoches sans mots dire...

Elle entend la porte se refermer. Ce maudit blues s'empare à nouveau d'elle. Elle se dirige alors vers sa chaîne, appuit sur play et reprend son calme en écoutant "Night in white satin", ses yeux se ferment  doucement, ses lèvres s'entrouvent pour fredonner cet air qu'elle connait si bien ...


La consigne ici